Aller dans l’espace reste cher si vous n’êtes pas un astronaute sélectionné par une agence spatiale. Un séjour de 10 jours dans l’ISS se paye dans les 30 à 40 millions de dollars. Un petit saut suborbital à bord du futur SpaceShipOne de Virgin Galactic (qui aura du retard en raison d’un accident mortel lors d’un essai l’année dernière) coûtera 250000 dollars. Ouch !

Alors, aller sur une autre planète… 😉 Mais en 2017, Walt Disney World ouvrira dans son parc Animal Kingdom une nouvelle section dite Avatar Land qui reconstituera Pandora, le monde extraterrestre imaginé par le réalisateur James Cameron pour son film Avatar. L’image en début d’article est une vue d’artiste d’une partie de cette nouvelle section du parc. Le film ci-dessous montre James Cameron en visite chez les imagineers, concepteurs des parcs chez Disney.

Je sais que beaucoup critiquent ce projet en avançant qu’Avatar fut un phénomène cinématographique boosté par un marketing habile et que les gens n’ont pas de réel lien émotionnel avec l’univers du film. Mais si les imagineers font du bon boulot (et ils en sont capables), ils vont nous amener sur un autre monde, loin de la Terre, en dehors de notre système solaire ! Rien que pour ça, je suis assez impatient.

Autre raison d’y croire : l’imagineer en chef est Joe Rohde, celui qui était à la tête de la creation du parc Animal Kingdom dont on ne peut que reconnaitre les qualités d’immersion. Il suffit de se promener dans ce parc pour constater la maestria des décors créés. Regardez la photo ci-dessous. C’est le grand huit Expédition Everest en fin de journée. Imaginez les mêmes talents utilisés pour nous faire croire qu’on est sur un monde en dehors de notre système solaire : les imagineers peuvent y arriver !

Évidemment, un ratage est possible, mais je ne le souhaite pas. Inutile de dire que beaucoup en Floride attendent cette ouverture. Un voyage en bateau au cœur de la forêt nocturne de Pandora est annoncé ainsi qu’une impressionante simulation de vol à dos de Banshee basée sur une projection 3D sur écran géant. Les gestionnaires de l’aéroport McCoy, l’aéroport international d’Orlando qui accueille le trafic aérien pour la région et donc Walt Disney World, prévoient un ambitieux plan d’agrandissement avec comme date pivot… l’ouverture d’Avatar Land ! Comme si l’aéroport se préparait à un accroissement sensible de visiteurs. Des gens venus visiter certes Orlando et la Floride, mais aussi un monde bien plus lointain.

Publicités