Vous pensez qu’Hollywood, la capitale mondiale du cinéma, est en Californie ? Et bien, il se peut qu’elle soit en fait en Floride et plus précisément à Walt Disney World. Après tout, Hollywood est plus qu’un endroit où, pour des raisons historiques, s’est concentrée l’industrie cinématographique américaine : c’est une sorte de fantasme qui attire toujours acteurs, réalisateurs ou scénaristes en quête de gloire. Et qui fascine aussi le public avec son aura d’usine à rêves ! Un thème qui ne pouvait laisser indifférent les imagineers, ceux qui conçoivent les parcs Disney.
Dédié à la magie du cinéma, le parc Disney’s Hollywood Studios a été officiellement présenté lors de son inauguration en 1989 comme le « Hollywood that never was – and always will be » (le Hollywood qui n’a jamais été – mais qui sera toujours là). En bref, c’est un archétype au sens où le psychosociologue Carl Jung l’entendait, à savoir une « structure universelle issue de l’inconscient collectif« . Et au jeu des archétypes, les imagineers, en maestro de l’architecture à thème, s’en sont donné à cœur joie. Jugez plutôt avec cette vidéo qui montre le parc de nuit. Car c’est paré de ces éclairages dignes des habits d’apparat que les stars portent pour la soirée des Oscars que Disney’s Hollywood Studios nous montre le mieux cet Hollywood fantasmé… même si on n’a jamais vu le vrai.

Le plus amusant, est que la présence de cet Hollywood archétypal est une sorte de retour aux sources. Car figurez-vous que le cinéma américain a pris un essor quasi industriel… en Floride ! Ainsi, à Jacksonville, en 1914, on comptait une quinzaine de sociétés de production de premier plan, attirées notamment par un généreux Soleil qui facilitait le travail avec des pellicules qui n’aimaient pas le manque de lumière en raison des limitations techniques de l’époque. C’est même en Floride que le premier film Technicolor fut tourné ! J’ai appris cette fascinante épopée du 7ème art dans le « sunshine state » avec le livre « The First Hollywood » de Shawn C. Bean (référence). Le titre, « Le premier Hollywood » est éloquent. Puis le Hollywood de Californie s’imposa à partir des années 1930. Mais la Floride tient désormais sa revanche…
Ci-dessous, une autre vidéo personnelle qui montre une journée dans cet Hollywood floridien qui est peut-être finalement plus conforme à nos rêves que l’original.

Publicités