20140722-230730-83250895.jpg

Voici 45 ans Neil Armstrong et Buzz Aldrin marchaient sur la Lune tandis que Michael Collins tournait autour de notre satellite naturel, attendant leur retour. Je n’avais même pas 3 ans, donc je dormais ou si j’ai vu quelque chose je ne m’en souviens pas !
Mais le spatial m’a « rattrapé » plus tard au milieu des années 1970 lors d’une visite au Kennedy Space Center de Floride. Le gamin de 10 ans que j’étais n’imaginait pas qu’il interviewerait plus tard Buzz Aldrin et Neil Armstrong pour ESPACE Magazine lors du 35ème anniversaire d’Apollo 11. Ce magazine s’arrêtant en 2008, j’ai continué le journalisme spatial avec Enjoy Space, le site d’actualités de la Cité de l’espace. Et pour le 40ème anniversaire des premiers pas sur la Lune, Neil Armstrong accepta à nouveau de répondre à mes questions. Et 5 ans plus tard ses propos sont toujours aussi pertinents.
Je retiens notamment cette phrase : « Avec le programme Apollo, il a été prouvé que l’espèce humaine n’est pas enchaînée pour toujours à la Terre par la force de gravité. Les humains, à l’aide d’une technologie suffisamment avancée, peuvent voyager au sein du système solaire, rechercher des ressources naturelles exploitables et apprendre beaucoup sur notre petite partie de l’univers qui reste toujours inconnue ».

L’interview en intégralité sur Enjoy Space (vers le bas) :
http://www.enjoyspace.com/fr/news/les-45-ans-d-apollo-11

Publicités